La phrase de l’année de Drauzio Varella, Prix Nobel de médecine, fait le buzz

5
4356