Une récente étude menée par des chercheurs américains a dévoilé que l’ocytocine, l’hormone de l’attachement ou l’hormone de l’amour, est capable de brûler davantage de graisse chez les hommes et de réduire leur appétit.

Les graisses se transforment en énergie

Expérimentée sur 25 hommes dont 12 en surpoids et 13 avec un poids normal, cette étude a révélé que les hommes qui ont testé l’ocytocine ont vu leur apport calorique baisser de 122 calories et ont réduit leur apport en graisses de 9 g. Ils ont également constaté que la combustion des graisses produisait de l’énergie.

Déroulement de l’étude

Les chercheurs ont administré à l’aveugle une pulvérisation d’ocytocine de synthèse ou de placebo aux 25 volontaires, à l’aide d’un spray nasal. On leur a servi ensuite, une heure plus tard, un délicieux petit déjeuner. Lors d’une deuxième visite, l’inverse a été réalisé. A la fin de cette étude, les chercheurs ont constaté que les volontaires ont consommé la même quantité de nourriture, mais une différence de « taille » a été observée après les deux petits déjeuners copieux qu’ils leur ont proposés.

A noter que l’ocytocine est une hormone secrétée principalement pendant l’allaitement ou les rapports sexuels.

PARTAGER SUR
  • Mangedoigt

    Une des autres grandes applications est utile aux autistes. (Cf. Marcel Hibert)