Manifestation anti cupidité & corruption à Wall Street

Manifestation anti cupidité & corruption à Wall Street

11 0

Depuis près d’une semaine, des centaines de manifestants se rassemblent pour occuper la Mecque du système financier…

Dimanche 18 septembre, sous l’impulsion du magazine en ligne Adbusters et de mouvements divers comme anarchistes, plusieurs centaines de manifestants, des jeunes pour la plupart, se sont réunis près de Wall Street, à New York, avec pour intime conviction de se faire entendre et dénoncer la corruption, la cupidité et les coupes dans les budgets sociaux américains.

Les forces de l’ordre n’ont pas perdu de temps pour fermer les accès menant à Wall Street, prenant de court les manifestants venus s’y rendre, et contraignant ces derniers à se faire entendre un peu plus loin, à l’instar du parc Zuccotti, rebaptisé pour l’occasion « Liberty Plaza ».

« La seule chose que nous avons en commun, c’est que nous sommes les 99% de la population qui ne tolèrent plus la cupidité et la corruption des 1% restant », indiquait un communiqué sur le site « Occuper Wall Street ».

« Ceci est une manifestation contre la cupidité des patrons, et nous venons à Wall Street parce que Wall Street est le Ground Zero de la corruption des patrons », a expliqué Julia River Hitt, une étudiante en philosophie de 22 ans.

« Nous sommes là pour dire tout simplement que nous en avons assez, que nous n’allons plus supporter ça », a-t-elle ajouté.

Si les organisateurs de ce mouvement comptait fédérer quelques 20.000 personnes, seuls 700 protestants se sont réunis le premier jour… Timide mouvement qui, pourtant, ne désemplie pas depuis ce dimanche 18, puisque ce weed-end passé s’est ponctué par une vague d’arrestations, une centaine selon les premiers retours parus dans la presse.

Union Square a connu le gros de la marche du mouvement Occupy Wall Street, dont les rangs se sont vus diminuer par les arrestations de police, souvent pour des motifs mineurs : « trouble à l’ordre public », obstruction du trafic routier et pietons, selon le site WNYC.

Les méthodes policières ont été très largement décriées par les manifestants et dans la presse, notamment sur le fait d’empecher le bon déroulement de manifestations « pacifiques » et donc de bafouer le premier amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique. En effet, les américains chérissent le premier amendement, amendement portant sur la liberté de la presse, d’expression et de religion, ainsi que sur le droit de se rassembler pacifiquement.

Vidéos et photographies s’accumulent sur la toile. Ci-dessous, un jeune homme au T-shirt rouge est arrêté de façon musclé pour s’être permis de communiquer avec un officier de police :

Dans la séquence qui suit, un groupe de jeunes femmes sont enclosées avant d’être aspergées de gaz au poivre :

Plus tôt cette semaine, l’un des organisateurs de cette manifestation a rencontré l’organe de presse WNYC (cité plus haut), l’intéressé a fait savoir avoir été inspiré par le printemps arabe, ainsi que par la manifestation ayant réuni 100 000 personnes à Madison dans le Wisconsin en mars dernier, lesquels protestaient contre la loi réduisant les droits des syndicats de fonctionnaires dans l’Etat du Wisconsin.

Étonnement, ce barouf n’a fait l’objet que d’une timide dépêche AFP parue la semaine dernière dans notre hexagone…

Sources : The Huffington Post, BuzzFeed, WNYC, AFP

LE RESTE DE L'ACTU EN VIDÉO

  • hahaha

    Etrange qu'on en parle pas ^^…

  • plop

    c'est la presse, au debut des soulevements de la tunisie (ou un autre pays si je me trompe) les medias n'en parlaient pas, et les gens ont commencés a les accuser de justement ne pas en parler

  • gaulois69

    Vraiment dommage que l'on en parle pas… Cela mériterait justement d'y montrer aux français !!!!!!

  • kiwi

    C'est bon çà, çà commence à gangréner un peu partout les indignados !!!

  • Moutemoute

    tes indignados une belle bande de moutons…

    sinon encore une belle bande de hippies qui n'a rien compris au film…

    ou comment décrédibiliser la contestation en envoyant les marginaux rêveurs au front alors que le combat doit être ultra rassembleur, inattendu et puissant pour vraiment faire changer les choses…

  • B2ERSoldier

    Ah enfin quelqu'un qui en parle.

  • Scandale

    Merci pour l'info

  • awtf

    Lol ! Go on Twitter Everybody, True Media There !

  • Kem

    Voilà ce qui se passe quand on se refuse bêtement à la violence suivant des principe que l'on ne comprend même pas…

    "s'il ne reste le choix qu'entre la violence et la lâcheté, je préfère la violence"
    Gandhi.

  • http://www.paintball-blog.fr paintball-addict

    la colère gronde !

  • kiwi

    Moutemoute, c'est là qu'est là question, le but est-il de faire changer les choses ou de faire désordre ?