Premiers rendez-vous : l’homme doit-il inviter la femme ?

couple in a restaurant Premiers rendez vous : lhomme doit il inviter la femme ?

En ces temps de crise du pouvoir d’achat, levons le voile sur une question existentielle qui taraude tous les amoureux transit : l’homme doit-il inviter la nana lors des premiers rendez-vous amoureux ?

Les premiers rendez-vous sont souvent la bête noire de bon nombre d’hommes. Au delà de leurs bourdes habituelles mais largement compréhensibles arrive le problème de l’addition.

L’homme doit-il payer ou un partage de l’addition doit-il s’opérer ? Pour les bienfaits de notre portefeuille, à nous les hommes, analysons les avantages et les inconvénients de chaque modèle…

 

1er cas : le mec invite la nana

Du point de vue des féministes, les femmes qui se laissent payer l’addition sont « désolantes », peut-on lire sur Internet. Ne développons pas ce côté-là de l’équation, inintéressant à nos yeux, puisque vous, chers lecteurs masculins d’EteignezVotreOrdinateur.com, avez un minimum de clairvoyance, et ne souhaitez surement pas d’une féministe dans votre vie icon smile Premiers rendez vous : lhomme doit il inviter la femme ?

Du point de vue de beaucoup de filles, se faire inviter les met tout de suite sur un piédestal. L’homme, en payant l’addition, montre son appétit sexuel. La dérive, et beaucoup de femmes la ressentent, est celle du fameux « il m’achète« .

–> Payer lors du premier rendez-vous est donc (à priori) à proscrire, chers lecteurs masculins, pour la simple et bonne raison que si vous invitez la fille, celle-ci (dans le meilleur des cas) couchera avec vous parce que vous avez sorti le grand jeu, et ce en partie par redevabilité (ou par pure michtonnerie, ce qui n’est pas beaucoup mieux). Dans le pire des cas, vous passerez pour un « gentil », un homme en demande qui affiche son appétit (manque ?) sexuel, et irez directement dans la case poubelle.

Attention cependant, un cas particulier dans ce modèle est à préciser : si il existe déjà une très bonne entente entre l’homme et la nana, vous pouvez passer une sorte de « deal » entre vous, à savoir « je t’invite dans ce resto japonais que j’affectionne tout particulièrement, et toi tu m’inviteras au mexicain dont tu me fais l’éloge depuis 3 jours !!! ».

ATTENTION cependant, soyez quasiment sûrs que vous reverrez cette fille et qu’elle vous affectionne, sinon vous risquez de ne pas récupérer la somme misée sur elle, en bons PINGRES que vous êtes ! 

 

2è cas : Le partage de l’addition

Voici donc la solution alternative.

Le désavantage principal, c’est que vous risquez de passer pour un radin de première catégorie. C’est pourtant une solution privilégiée par les coach en séduction ou encore les psychologues et autres sexothérapeutes icon smile Premiers rendez vous : lhomme doit il inviter la femme ?

En effet, vous avez de grandes chances de vous démarquer de la masse par votre personnalité (et ce durant tout le repas, je vous fais confiance là-dessus !) puisque vous montrez que vous n’avez pas besoin « d’acheter » la fille pour la séduire et pour coucher avec. Elle vous plait, certes, mais n’est pas indispensable ni à votre vie, ni à votre nuit. Ainsi donc se met en place un climat SAIN de tension sexuelle dans lequel chacun doit séduire l’autre sans aucune arme ni aucun joker qui mettrait l’autre dans une situation d’instabilité.

A ce titre, le psychiatre et thérapeute de couple Jacques-Antoine Malarewicz 2 émet l’hypothèse suivante : l’homme qui propose le partage de l’addition teste un autre partage des rôles. « Il dit : “Je suis prêt à abandonner mon pouvoir d’homme sur l’argent, es-tu prête à abandonner ton pouvoir de femme sur la sexualité ?” »

De plus, la femme qui partage votre date se demandera pourquoi vous ne l’invitez pas (« peut-être que je ne l’ai pas assez intéressée ?« , se demandera-t-elle), ce qui provoquera en elle exactement l’effet que vous recherchiez (elle va tout mettre en oeuvre, post-repas, pour vous faire tomber, jusqu’à faire certaines choses que vous n’imaginiez pas possibles aussi rapidement).

–> Le partage de l’addition reste donc une solution appropriée et équitable : au-delà de son bienfait paritaire, cette solution vous permettra, si vous avez assuré lors de votre rendez-vous, de ne pas perdre votre argent bêtement, et même mieux, de récolter un meilleur retour sur investissement, avec une fille doublement motivée pour vous avoir.

 

Toutefois, et il est bon de le noter, la plupart des filles risquent de ne pas avouer que c’est la solution qu’elles préconisent. Il faut dire que les pratiques ancestrales et machistes en matière de relations H/F font la part belle à foison de femmes qui aiment profiter de la situation.

Ainsi donc, certaines femmes se plaignent de cette nouvelle mode du 50-50 :

« De plus en plus d’hommes prennent prétexte du féminisme pour justifier leur radinerie, assène Ana, 30 ans. Je trouve normal qu’un homme paye les premières fois. Il doit me séduire, se montrer généreux et léger. C’est un moment où il ne faut pas compter. Sinon, ça augure mal de la suite. »

Si vous tombez sur ce genre de cas, il vous faudra beaucoup de personnalité et d’humour, ou un bon rang social ou encore le physique d’un étalon grec pour contre-carrer la donne et faire que notre chère Ana finisse par remettre en question son potentiel de séduction, et fasse tout pour vous séduire.

En effets, chers lecteurs masculins, la fille aussi doit vous « séduire, se montrer généreuse et légère », pour reprendre les termes de notre petite coquine d’Ana. C’est pourquoi elle n’a aucune raison de ne pas payer sa part, et que la balance de séduction doit être plus ou moins équilibrée entre la femme et l’homme, avec des passations de pouvoir selon les moments.

 

Cas particuliers

Attention, il existe bien entendu bon nombre de cas particuliers où payer l’addition jouera beaucoup plus en votre faveur que l’inverse. Dans certaines cultures, l’homme se doit d’inviter celle qu’il courtise (tradition beaucoup plus marquée que dans la culture occidentale). Je ne donnerai pas d’exemples pour ne pas faire de généralités sur des origines ou des cultures, à vous d’être lucide et de savoir vous adapter au besoin.

 

Une autre alternative

Si vous voulez éviter ce genre de problèmes, prenez seulement un café.

 

J’espère que cet article vous a plu, et libre à vous de remettre en question la théorie vantée dans cet article, vous avez la libre parole sur Eteignez.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

7 Comments

  1. avatar

    vincent

    27 janvier 2010 à 4:10

    Salut,

    En chine tu dois payer pour la fille et c’est tout, et cela a chaque fois, juste question de culture.
    Tu paie pour tout, si elle voit un beau sac a main, tu dois lui acheter, alala incroyable

  2. avatar

    bougieee

    30 septembre 2011 à 8:06

    En france, malgré l'évolution des moeurs, cela doit être pareil qu'en chine. Je rappelle que la plupart des hommes en france sont mieux payés que les femmes, et oui, c'est la réalité. Et je trouves ça galant de voir un homme investir de la sorte pour une femme. Un homme qui ne paye pas les premiers rdv m'écoeure, je me sens abusée et me demande pourquoi il est là face à moi. Je le prends pour un radin qui veut du cul gratosse. Car les hommes veulent avant tout coucher et la femme a besoin d'être rassurée et de savoir qu'il n'est pas là pour ça. En aucun cas, je penses qu'on m'achète, bien au contraire. Alors payer les premières fois, pour moi est une forme de galanterie et de sérieux de la part de l'homme. Je ne suis donc pas d'accord avec cet article et plus avec ce que dit Vincent. Je peux vous confirmer que la plupart des filles de plus de 30 ans que je connais pensent la même chose que moi.
    A bon entendeur …

  3. avatar

    JayJayne

    9 octobre 2011 à 13:58

    Alors alors, messieurs qui vous apprêtez à lire ce post, avides de conseils pour parvenir à vos fins ou simplement vous demandant comment vous comporter au mieux et mesdemoiselles, qui vous demandez si vous avez à faire un "goujat", "radin" (ou autre type de la même espèce), ou si tout simplement vous avez fait le bon choix en vous laissant inviter ou bien en l'invitant, je tiens à vous faire partager mon avis, fruit de diverses expériences, aussi surprenantes (dans le bon sens du terme) que décevantes.
    L'homme doit inviter la femme: tel est l'héritage historique et sociologique qui demeure aujourd'hui dans les moeurs.
    Or à présent, les femmes sont plus libérées, elles travaillent, sont indépendantes et n'ont plus envie de se sentir tributaires d'un homme.
    Comment faire, donc, pour s'y retrouver?
    C'est très simple, et cela a été évoqué plus haut par bougiee, un homme se doit de se montrer galant, gentleman s'il veut faire bonne impression. Etant une femme parfaitement indépendante financièrement mais me contentant malgré tout d'un salaire très moyen, je trouve aberrant qu'un homme qui m'annonce qu'il gagne très bien sa vie (+ de 5 fois plus que moi, ce dont à la limite je me fous totalement..) me laisse payer la note du resto car j'ai dégainé ma carte bancaire plus tôt que lui au moment de l'addition (il y a 2 jours). La raison: je lui montré de manière évidente qu'il me plaisait sans pour autant lui faire entendre que je cherchais qqchose de sérieux, et Môsieur s'en est contenté, pensant probablement qu'il n'avait plus besoin de faire montre d'effort quelconque pour m'attirer dans son lit (Et il avait raison!).
    En revanche, le résultat: je le trouve à présent dénué de tout intérêt car bien que la nuit ne fût pas désagréable, je suis restée dans la retenue parce que déçue, et au final j'en regretterait presque regretter la facilité avec laquelle je me suis jetée dans ses bras (car franchement ça ne valait pas tant le coup que ça!).
    Quant aux hommes qui disent en fin de repas "on partage", je les trouve pathétiques car même entre amis on s'offre mutuellement des verres ou restos (chacun son tour évidemment), et je ne suis pas contre le fait d'inviter un homme au rdv suivant…
    La plupart de mes amies (âges 27-30) se désolent également de ces comportements radins ou nonchalants de plus en plus fréquents chez des hommes de nos âges, ou plus…
    Reste les perles rares, souvent prises (on se demandent bien pourquoi!)…
    A vous maintenant (hommes) d'en devenir si ne l'êtes pas déjà, une… C'est un tel plaisir pour une femme de se sentir considérée et traitée comme un joyaux!
    (Et je ne vous parle pas de la plus-value au pieu!!)

  4. avatar

    Kalash

    3 mai 2012 à 16:04

    Elles ont voulu l'égalité ? Je n'ai rien contre, bien au contraire, donc logiquement il faudrait que la femme contribue pecunièrement à la même hauteur que l'homme. Bien evidemment, lorsqu'il s'agit des taches ménagère l'homme dit "moderne" se doit de contribuer de manière égale suivant la même logique ….
    Etrangement, alors que les femmes veulent que leurs hommes participent aux taches ménagères au même niveau, elles trouvent déplacé de devoir payer leur part !
    Je passe les "c'est toi l'homme…"/"un homme galant se doit de …" que les féministes d'hier nous affligent à longueur de temps aujourd'hui. Belle hypocrisie ! Certaines femmes sont tout simplement profiteuses, elles veulent l'égalité, mais à leur avantage ! Si elles trouvent un niais qui sortira son portefeuille plus vite qu'elle n'écarte les cuisses, c'est tout benef' !
    D'un autre côté, il y a des femmes correctes qui n'abuseront pas de la situation, pour ma part pour faire le tri c'est façile: chacun sa part. Si elle pense que c'est matière à ne pas poursuivre plus loin, elle en valait pas la peine ! Ensuite lorsque la relation se développe, ça me fait plaisir de l'inviter….

    • avatar

      arnaud

      12 mai 2013 à 13:49

      je suis tout à fait d’accord avec vous kalash , des femmes profiteuses il y en une tartiné dans se bas monde , de plus les femmes disent ;c ‘est celui qui invite qui paie mais comme la femme n’invite jamais alors elle ne paie pas ; donc comme se sont de vrai radines

  5. avatar

    arnud

    15 décembre 2013 à 16:44

    c’est la femme qui paie c’est normal depuis des années les hommes paie alors ont envers les rôles c’est normale non bien sûr que si c’est tout à fait norma

  6. avatar

    Alexandra

    18 octobre 2014 à 13:48

    L’auteur est complétement à côté de la plaque. Lorsqu’un homme laisse payer une femme, c’est le signe qu’il ne veut pas s’investir dans la relation et ne prendra pas soin de sa future femme. Elle payera toujours tout par elle même et de plus ils partageront les factures au resto.
    Pour les mecs tout de même radins, un bon conseil, payez chacun à son tour mais jamais ne partagez l’addition avec la fille ! C’est la pire chose à faire ! La plupart des filles ne voudra plus vous revoir ou ne vous considérera pas comme un compagnon potentiel. Et franchement ce n’est pas classe. Si vous n’avez pas beaucoup d’argent, offre lui un verre, un resto pas cher peut-être. Elle ne vous en voudra pas du tout si elle est réellement attaché.

Répondre

task-attention.png
ATTENTION : tout message insultant, malsain ou raciste sera supprimé. MERCI de débattre en étant responsable, adulte et RESPECTUEUX.
 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>