C’est lors d’une mission scientifique et géopolitique

Le chef du gouvernement russe vient d’effectuer un déplacement dans le cercle polaire, à la frontière septentrionale de la Russie. Vladimir Poutine a insisté sur l’intérêt écologique et géopolitique de la région, et s’est prêté au jeu d’une chasse à l’ours polaire à des fins scientifiques. Il a posé pour la presse avec l’un des animaux capturés.

Ainsi, des chercheurs travaillent dans l’archipel François-Joseph à suivre les déplacements de l’ours, espèce réputée menacée par le réchauffement climatique. Après la capture de l’animal polaire, Vladimir Poutine a bien voulu participer à sa pesée, puis à la mise en place d’un collier pour aider les hommes de science à son repérage par satellite.

Vladimir Poutine a rendu hommage à la puissance de l’ours blanc, mais il a reconnu que son avenir est en danger, en particulier à cause de l’activité humaine dans les régions polaires. Un souci écologique et géopolitique : la Russie est engagée dans une course pour le contrôle de l’Arctique.

PARTAGER SUR
  • Bide!

    Titre un poil racoleur ! Poutine ne chasse pas en l’occurrence, il les sauve… qu’on arrête de systématiquement le dénigrer…

  • lmr

    racolage de merde as usual sur evo..

  • On n’a pas nommé l’ours blanc dans la vidéo au milieu?