LES PLANS Q, CA N’EXISTE PAS !

Le plan cul, une invention intellectuelle.

Plusieurs années déjà que nous bourlinguons sur les applications de rencontre du style Tinder, Happn ou Adopte un mec, et je vous l’affirme du haut de mon expérience d’homme tout ce qu’il y a de plus normal et rationnel… les plans Q, c’est comme les sirènes, beaucoup en ont vu…mais ça n’existe pas.

Relisez notre dossier : les meilleurs sites de rencontres de l’année 2018 !

Vous avez probablement votre opinion sur le sujet à force d’avoir entendu et utilisé ce terme « plan cul » à tort et à travers pour définir toutes sortes de relations merdiques qui n’ont abouti à rien. Le point de vue que nous vous proposons ici tranche avec les idées reçues sur ce terme et il se fonde sur trois constats partagés :

1) Les femmes ne recherchent jamais de plan cul

 

De mémoire d’homme(s), je n’ai jamais entendu une femme affirmer être à la recherche d’un plan Q, ni en réel…ni sur les sites. Vous imaginez un profil Tinder « histoires sérieuses s’abstenir … » ? Impossible, n’est-ce pas ?

Je ne cherche pas à affirmer que les femmes ne baisent jamais par plaisir, bien au contraire. Mais je vais vous dire la vérité les amis. Les femmes, comme les hommes, recherchent l’aventure physique, mais ne se donnent pas pour rien, dans la durée.

 

2) le plan cul est défini a priori par certains hommes

Bien sûr que tous les cas sont dans la nature, et mon propos est volontairement caricatural. Ceci étant dit, en règle générale, un homme sait tout de suite s’il envisage telle ou telle femme pour une relation sérieuse ou s’il veut se la garder sous le coude pour les soirées d’hiver.

C’est leur côté machiavélique, pour certains petits malins conscients de leurs atouts et qui savent manipuler la gente féminine. Faire croire à une relation sérieuse possible pour continuer à s’envoyer en l’air sans jamais s’engager est la technique reine de certains hommes.

 

3) le plan cul est redéfini a posteriori par les femmes

Bien sûr qu’il existe des exceptions, mais j’ai observé un phénomène très intéressant que j’aimerais partager ici ; à chaque fois que j’ai entendu une femme parler d’un plan cul qu’elle avait eu, c’était, bien sûr, toujours au passé : « lui c’était que pour le cul » et jamais je n’ai entendu « lui ça sera que pour le cul sur plusieurs mois / années ».

J’en ai déduis qu’il s’agissait donc d’une protection psychologique, d’une pommade pour l’égo de femmes éconduites qui se sont données, pendant plusieurs mois, pour rien, à un homme pour qui elles avaient une affection, de l’estime et des espoirs qui n’étaient pas réciproques.

 

Ma conclusion est la suivante :

Les plans Q ça n’existe pas de manière voulue. Alors messieurs, vous avez compris, si vous voulez ce fameux plan Q dont elles parlent toutes sans jamais nous le proposer… n’en parlez pas au début c’est un piège !

Mesdames…méfiez-vous de ces relations qui deviennent des plans Q malgré vous.

Et à tous, gardez la pêche !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading…

Loading…

0

Comments

0 comments

What do you think?

4 points
Upvote Downvote