Coup de gueule : pourquoi il faut définitivement arrêter de montrer son cul sur Insta

« Quand est-ce que ça s’arrête ? »

Reconnaissons-le, c’est une tendance qui existe depuis plusieurs années déjà. Mais chaque été, cette pratique semble connaître un essor particulier, renaissant de ses cendres, tel un phénix œstrogénisé jamais lassé de nous polluer le champ visuel par le vide abyssal de la satisfaction ostentatoire d’être une jolie femme dans la fleur de l’âge, lot commun dont on ne devrait pas abuser si l’on voulait être une élégante personne.

Montrer son cul sur Insta, la tendance infâme qui perdure

Cette mode a malheureusement connu plusieurs variantes. Le « Rap Squat », qui consistait à prendre une pause de rappeur accroupi, pour montrer qu’on peut être une femme dure tout en étant sexy :

 

Le Bambipose, en référence au célèbre faon de Disney, qui s’agenouille, croupe exposée et regard de biche tourné vers l’arrière :

 

Le Glasspool, consistant à coller ses fesses contre une vitre :

 

Et en cet été caniculaire de 2018, montrer son cul sur Insta semble se muer en un gigantesque ASS FIT CHALLENGE, où toutes les nénettes ayant sué à la salle de sport, motivées par les fitgirls d’instagram, viennent afficher fièrement leurs résultats en termes de cambrure.

Pire que tout, leur cul est souvent la cerise sur le tableau. Un tableau idyllique, en bord de mer, ou sur une terrasse paradisiaque, en bonne compagnie, un cocktail en main et des hashtags à faire vomir de frustration le plus idéaliste des castras hermaphrodites.

 

Pourquoi c’est irrespectueux ?

Parce que tout le monde n’a pas envie de voir votre cul. Dans bien des cultures, dont la nôtre, c’est une partie relativement intime, qui se mérite un tant soit peu. Et pour celles qui se cachent derrière l’argument selon lequel elles s’assument désormais, pensez à celles qui ont des complexes et que vous déprimez. L’égo, c’est comme l’argent, quand l’un en gagne, l’autre est forcément en déficit. Alors n’en abusez pas !

De plus, tous les parents n’ont pas forcément envie que leurs gamines tombent sur ce genre de publications quotidiennement, comme si c’était normal, alors que, soyons honnêtes, ce genre de photos fait partie des choses qui émoustillent bon nombre d’hommes.

 

Pourquoi c’est dangereux ?

Parce qu’en plus de déprimer les autres, montrer son cul sur Instagram est une façon de courir après les likes et les commentaires dégoulinants d’hypocrisie des fans et autres groupies en chaleur. Or, courir après la célébrité – même d’opérette – amène immanquablement à la déprime, voire à la dépression. Un vrai retour aux plaisirs épicuriens et à l’amour du moment présent prodigue bien plus de bonheur – en l’espace de quelques secondes s’il existe – que d’aller checker les derniers likes reçus pour un boule qui n’apporte rien à la société.

 

Pourquoi c’est dégradant ?

Les pétasses femmes qui pratiquent cette activité se cachent souvent derrière le féminisme, et la liberté de faire ce que l’on veut de notre corps bla bla bla. Sauf que le vrai féminisme, c’est quand une femme devient la première docteur en droit et la première femme inscrite au barreau. C’est quand une mathématicienne est récompensée par la médaille Fields pour ses travaux, avant de s’éteindre prématurément d’un satané cancer.

Je pourrais continuer longtemps comme ça, et ça vaut également pour les hommes qui montrent leurs corps d’athlètes gonflés aux prots et aux stéroïdes !

View this post on Instagram

Salade de pêche 🤣🍑🍑✨ ⠀ Plus sérieusement je vois quelques jeunes femmes s offusquant que je montre mon corps car cela les complexe ELLES. Ne vous détrompez pas mon physique n a rien de fou et tout le monde peut l avoir avec quelques années de fitness régulier et une alimentation équilibrée (je ne fais ni compétition ni régime ni sèche). 🔥 ⠀ J ai été moi aussi à mes débuts la plus grosse des frustrées / complexées du monde et je sais par quoi on passe quand on est dans le noyau mou et qu’on a 5-10kg à perdre. Mais attention : demandez aux autres de ne pas se montrer voir de montrer leurs défauts, de ne pas dire qu’ils sont biens dans leur peau, de ne pas oser poster des photos avantageuses d’eux .. ne changera pas VOTRE problème . Cela n enlèvera pas VOS complexes et ne résoudra aucun problème de confiance en vous. ⠀ Je ne me cacherais pas sous prétexte que cela dérange, non car personne ne doit se LIMITER pour RASSURER les autres. Je vis pour moi et si je ne suis pas satisfaite de mon physique ? Je ne remet pas la faute sur les autres, je déculpabilise et je continue mes efforts. Une femme que je pourrais trouver très belle et bien foutu ne me rendra pas moins belle sous prétexte qu’elle "serait" mieux que moi. Mais ce message a encore du mal à passer, et il faut faire un gros travail sur soi.. même si je sais que ce n est pas toujours évident. 🙏🏼 ⠀ Posez-vous toujours les bonnes questions (pour votre tranquillité d esprit)❤️. Cherchez la vrai source de votre problème et n’accablez jamais les autres. Je l ai appris avec le temps et croyez moi ça m’a permis d’avancer sans jalousie ni haine et m’a aidé à créer une véritable confiance en moi. Car il y aura toujours mieux que nous, plus épanoui, plus riche et plus connu que nous 😅. Et croyez moi cela m’a énormément soulagé avec les années 🙏🏼❤️ (c’est Une ancienne Janette très aigrie qui s’est calmé avec le temps qui vous le dit haha)

A post shared by justine Gallice 🇫🇷 (@justinegallice) on

Ci-desssus, un (mauvais) exemple : il s’agit d’une fitgirl qui doit forcément montrer ses résultats afin de coacher ses élèves. Mais vous avez compris l’idée.

 

Pourquoi c’est décadent ?

A l’heure où l’on donne des leçons aux autres cultures, sur leur façon de s’habiller, de se comporter, d’avoir du sexe, est-ce une raison d’être à l’extrême opposée ? N’y a-t-il pas un juste milieu, un peu plus sain, où le sexe serait un plaisir un peu caché, et où la nudité et les poses suggestives ne se trouveraient pas à tous les coins de rue ?

Et que l’on ne me dise pas que ces poses suggestives ne sont pas sexuelles. Certes, elles ne sont pas destinées aux hommes, mais aux autres filles pour les faire rager. Mais il va de soit que même un eunuque se surprendrait à ralentir le défilement impitoyable du feed Instagram à la vue de ces jolies femmes parfaitement cadrées. Mais à part certaines playmates, qui avaient le mérite de transgresser à l’époque, nos mères et grand-mères passaient-elles leur temps à montrer leur cul à la terre entière ? Et nos grands-pères à se palucher dessus en cachette sans jamais les connaître ?

Se pose alors la question de la décadence de notre société. L’hypersexualisation n’a jamais mené à rien, et semble être l’un des symptômes d’une société malade, basée sur l’ultra-libéralisme, l’ultra-individualisme, et où le rapport a la vie a totalement disparu.

Bref, c’était mon coup de gueule estival. J’espère n’avoir offenser personne, et je vous souhaite un bel été, même à celles qui ont les moyens financiers d’afficher leur cul sur Internet. Pour les autres, souvent des mères célibataires ou hommes avec un compte en banque au ras des pâquerettes, je n’ai qu’une chose à vous dire : au boulot !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Loading…

Loading…

0

Comments

0 comments

MK Straits

Written by MK Straits

Familiarisé avec les potins du web, le buzz, les bruits de couloirs et autres rumeurs de bistrot. Traite aussi l'actualité lifestyle, love et conso.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote